Transformation numérique des entreprises : quelle stratégie adopter ?

La transformation numérique est au cœur des préoccupations de nombreuses entreprises. Mais de quoi s’agit-il et quels sont les enjeux de la transformation numérique ? Que faut-il prioriser dans le cadre d’une telle transformation ? Le point sur cette évolution, devenue essentielle pour la compétitivité et la pérennité des organisations.

La transformation digitale : définition, enjeux et acteurs

Quelles sont les principales informations à retenir concernant la transformation digitale ?

Qu'est-ce que la transformation numérique des entreprises ?

La transformation numérique des entreprises désigne l’intégration des technologies numériques au sein des organisations. Cette dernière est couplée à la mise en œuvre de changements organisationnels essentiels à l’exploitation des nouveaux outils choisis.

En 2020, 33 %* des dirigeants d’entreprises considéraient la transformation numérique comme une opportunité, et 80 % des entreprises déclaraient avoir déjà déployé des solutions numériques. En la matière, les entreprises du secteur industriel ou évoluant dans les services aux entreprises sont les plus avancées. À l’inverse, le secteur du BTP et la catégorie des TPE affichent une marge de progression significative.

Quels sont les enjeux de la transformation numérique des entreprises ?

Plusieurs enjeux sont généralement associés à la transformation numérique :

  • fidéliser les collaborateurs, qui ne sont pas acquis à l’entreprise ;
  • conserver et améliorer les performances de l’entreprise, en redéfinissant certains processus de travail et en recourant à l’automatisation (ou la semi-automatisation) d’une partie des tâches ;
  • améliorer l’expérience client, par exemple grâce à un site web bien pensé ou à la création d’une application mobile ;
  • innover, par le biais de nouveaux produits ou concepts.

 

💡 Le saviez-vous ?

À la fin de l’année 2020, l’Acsel, l’association de l’économie numérique, a publié la 4e édition de son baromètre « Croissance et digital ». Il en ressort que le digital constitue un moteur de croissance pour les entreprises (à hauteur de 68 %). Il a par ailleurs constitué un véritable bouclier pour les entreprises prises de court par la crise en 2020.

 

Quels sont les acteurs de votre transformation numérique d'entreprise ?

La transformation numérique d’une entreprise est un projet global devant mobiliser l’ensemble des collaborateurs. Il faut toutefois distinguer d’une part la direction générale, la DSI et la direction des ressources humaines, qui portent le projet et définissent les orientations, et d’autre part les salariés. Auprès de ces derniers, l’entreprise a un important travail de sensibilisation à mener en amont et pendant la mise en œuvre des différents chantiers afin de réduire au minimum les éventuelles réticences.

 

👉 Bon à savoir

Des différences sont parfois à noter d’une entreprise à l’autre, concernant les acteurs impliqués dans le projet de transformation numérique.

 

Quels services digitaliser en premier ?

La transformation numérique d’une entreprise est un projet nécessitant des investissements, du temps, des collaborateurs, mais aussi et surtout des fonds. Afin d’étaler l’investissement à réaliser et d’éviter de perturber les activités de l’entreprise, il est préférable de définir des priorités sur lesquelles avancer.

Ces priorités varient d’une organisation à l’autre. L’entreprise peut par exemple avancer, au choix, sur :

  • Le pôle RH. Le logiciel de paie ou l’ERP constituent généralement des pistes de travail.
  • Le service commercial. Les solutions permettant de signer des documents électroniquement (en vue faciliter la conclusion des ventes) et le CRM sont des solutions à envisager.
  • Le service administratif et financier. Signature électronique, dématérialisation des documents comme les factures, logiciels : il existe plusieurs axes de travail.
  • Le pôle transport. La gestion et la géolocalisation des flottes de véhicules présentent par exemple un enjeu particulier pour les gestionnaires de flotte.
  • Le pôle marketing. Optimisation ou refonte du site web (à penser avec des UX designers), CRM, marketing automation, inbound marketing : là aussi, les options ne manquent pas.

Quelles que soient les solutions choisies en matière de processus ou d’outil, un impératif doit guider l’équipe gérant la transformation numérique : aider chaque salarié à se concentrer davantage sur leur cœur de métier et à s’affranchir de certaines tâches ayant peu de valeur ajoutée, afin d’optimiser les performances.

article transfo num

Les clés pour déclencher sa transformation digitale

La data a une importance capitale dans le cadre d’un projet de transition digitale. Elle constitue une vraie matière première que l’entreprise peut exploiter. La data est utile afin d’effectuer des comparaisons avec les concurrents, d’orienter les actions stratégiques mais aussi de mettre en place des actions correctives.

Toutes les entreprises ne sont pas égales en matière de ressources internes. Selon la situation, l’intégration de nouveaux collaborateurs au sein de la DSI peut s’imposer.

Quelles étapes clés pour la transformation numérique ?

La transformation numérique des entreprises comprend généralement plusieurs temps forts.

1. Comment organiser votre réflexion stratégique ?

La transition numérique d’une entreprise est réfléchie et organisée en amont. Dans un premier temps, il s’agit de déterminer le niveau maturité digitale de l’entreprise au moyen d’un audit de l’existant. On s’intéressera à différents éléments :

  • les canaux de présence en ligne de l’entreprise ;
  • les différents types d’outils utilisés ;
  • les procédures relatives à la circulation des documents au sein de l’entreprise ;
  • la communication ;
  • l’organisation interne...

Ce travail d’audit aide à mettre en lumière la marge de progrès de l’entreprise, notamment par rapport aux dispositifs à dématérialiser.

 

En complément de l’audit, un benchmark doit être réalisé. Il permet de relever différentes informations :

  • le positionnement de l’entreprise sur son marché ;
  • les forces et faiblesses des concurrents (grands et petits acteurs) ;
  • le caractère porteur ou non du marché de l’entreprise.

Le benchmark facilite l’identification de leviers de croissance exploitables pour l’entreprise.

L’audit et le benchmark sont véritablement indispensables pour mener tout projet de transformation numérique à bien. Sans eux, il n’est pas possible d’identifier l’ensemble des enjeux et les objectifs à atteindre, mais aussi d’élaborer une stratégie efficace.

2. Planifiez vos priorités

En fonction des forces et faiblesses identifiées, il est essentiel de déterminer des problématiques sur lesquelles avancer en priorité. De repositionnement à la dématérialisation, en passant par l’automatisation : la stratégie privilégiée varie selon les entreprises.

En collaboration avec les autres acteurs du projet de transition digitale, classez les actions à réaliser en fonction de leur importance et de leur capacité à répondre aux besoins de l’entreprise à moyen terme.

3. Comment engager les collaborateurs dans votre transformation digitale ?

L’engagement des collaborateurs passe par leur intégration au projet le plus en amont possible.En effet, cette intégration participe à la réduction de la résistance aux changements induits par la transition numérique. Elle est possible par différents moyens, à savoir l’audit, les formations, la communication interne, les phases de tests, etc.

La communication interne et les formations sont particulièrement importantes. La première doit servir à montrer les avantages concrets de la transition numérique pour leur quotidien. DSI et service communication doivent donc travailler en bonne entente.

Les formations aident quant à elles à rassurer les collaborateurs sur leur capacité à s’adapter au changement.

4. Cybersécurité : à quoi faut-il rester vigilant pour minimiser les risques ?

La transformation digitale d’une entreprise l’expose à davantage de risques. Chaque application et logiciel utilisé par les collaborateurs est en effet susceptible de faire l’objet d’une cyberattaque. Ce type d’attaque peut entraîner des pertes financières significatives et/ou des pertes d’informations confidentielles.

Pour limiter les risques, plusieurs actions peuvent être mises en place par la DSI, à commencer la sensibilisation des salariés aux risques liés aux outils qu’ils utilisent. La DSI doit aussi :

  • veiller à ce que la sécurité soit prise en compte dès la genèse d’une transformation ;
  • choisir des applications et des logiciels fiables ;
  • effectuer des tests d’intrusion ;
  • réaliser un audit de configuration des serveurs.

5. Comment définir les bons outils digitaux à mettre en place ?

Le choix des technologies à privilégier pour la transformation de l’entreprise est déterminant. Ce sont principalement les besoins de l'entreprise qui guident les décisions. Selon que l’on travaille sur l’amélioration de la relation client, l’optimisation des processus ou encore l’amélioration de la qualité, les priorités ne seront pas les mêmes. Il faut également prendre en considération le coût et la facilité de prise en main des outils.

Cloud, CMS, CRM, vidéoconférence ou encore IoT… Quelle que soit la solution choisie, il faudra impérativement favoriser l’interopérabilité entre les technologies afin de faciliter leur utilisation et le recueil des données.

 

💡 Le saviez-vous ?

Les entreprises peuvent se faire accompagner dans le cadre de leur transformation numérique. Elles peuvent par exemple demander l’intervention d’un professionnel pour la phase d’audit. L’aide peut aussi prendre la forme de subventions. Pour connaître toutes les aides proposées aux entreprises, n’hésitez pas à vous rendre sur le site France Num, portail de la transformation numérique des entreprises.

À quoi la transformation numérique va-t-elle ressembler demain ?

Concernant l’avenir de la transition numérique, une tendance semble se dessiner : l’accélération au sein des entreprises. Cette accélération trouve en partie sa source dans la crise sanitaire, le confinement et l’entrée fracassante du télétravail dans le quotidien des entreprises.

La situation inédite a conduit nombre d’entreprises à agir dans l’urgence et à faire un pas vers le numérique. Elles ont modifié leur organisation sans délai pour être plus agiles et ont adopté de nouveaux outils. L’année qui s’est écoulée a été source d’enseignements qui vont servir de point de départ vers une transition plus en profondeur.

Pour certaines DSI, il s’agira parfois de repenser l’infrastructure informatique. Des ajustements peuvent par exemple être nécessaires quant au choix des outils et du matériel à utiliser en interne sur le long terme. Cette nouvelle infrastructure devra notamment prendre en considération des éléments comme la problématique du télétravail, qui devient centrale pour les entreprises. Dans le secteur de l’industrie, on s’intéressera par exemple au remote monitoring pour optimiser l’organisation et renforcer l’efficacité opérationnelle.

L’avenir de la transition numérique se conjugue aussi avec la sécurisation des données et le respect du RGPD (Règlement général sur la protection des données). Système de stockage, back up, cyberattaques… Les problématiques auxquelles s’attaquer dans les mois à venir sont multiples.

Enfin, l’amélioration de la vente en ligne deviendra également un enjeu pour les entreprises. La crise sanitaire l’a montré : la présence et la visibilité en ligne deviennent déterminantes.

 

*Source : https://www.sage.com/fr-fr/blog/transformation-digitale-tpe-etude/

Olinn vous accompagne pour financer les équipements et les solutions technologiques nécessaires à votre activité.